1/6

53 logements, Villeurbanne, 2019

Séparé de Vaulx-en-Velin par la rue de la Poudrette, Le site de projet prend place dans un quartier mixte mêlant l’habitat sous plusieurs formes, des activités économiques et des équipements publics. La parcelle du lot L sur laquelle nous établissons notre proposition constitue une pièce structurante de ce nouveau quartier de part sa contiguïté avec la rue de La Soie, son ouverture sur le parc Semprun, mais aussi de la continuité qu'elle tisse avec les opérations voisines déjà réalisées. Ainsi, les intentions globales énoncées pour cette nouvelle opération mettent en avant la constitution d’un « paysage habité » structuré autour d'un épannelage varié de petits collectifs qui part leur découpages et redents favorisent une porosité entre jardins et bâtiments. 

Le plan masse de l'opération et l’ensemble des prescriptions décrites transcrivent très nettement ces intentions. Les lots sur la rue de la Soie déclinent l'idée de la réinterprétation du parcellaire, marqueur historique du patrimoine de l'Amande, pour proposer une accroche urbaine face à la zone d'habitats individuels à l'Est. Plutôt que de construire des opérations linéaires et continues en front de rue, un travail de rythmes et de séquences est envisagé, permettant d'articuler la nouvelle densité de construction avec l'existant, tout en proposant des seuils de qualité pour qualifier l'accès aux différentes opérations. Côté parc, cette même idée de rythme permet ici de singulariser les jardins intérieurs et cours. Aussi, ce découpage tend à limiter les vis-à-vis, dégager des vues pour les logements tout en animant les façades bordant le parc. 

Dans chaque lot, les bâtiments de hauteurs variés (de R+2 à R+4) sont implantés à l’alignement des voies ou en retrait, leurs façades sur rues constituant des filtres entre espaces publics et espaces privés. Ces bâtiments sont organisés autour de jardins « de devant » ou « centraux » prolongeant la trame paysagère publique et sont desservis depuis les rues par des venelles piétonnes. 

Le projet s'établit sur la géométrie rationnelle et compacte du carré qui s'assemble et se décline en deux ensembles de bâtiments. Nous interprétons l'idée de strates faisant références au parcellaire à travers une logique d'imbrications, de décalages et de glissements à partir de ce volume unique à base carré. 

Maitrise d'ouvrage : Cogédim

Maitrise d'oeuvre : LINK architectes, CM (économie), Eegenie (QEB)

Programme : 53 logements

Surface : 3049 m2

Budget : 4 826 000 € HT

Calendrier : Concours 2019

© 2020 Link - Chazalon Glairoux Lafond - architectes associés